PARTINICO


Partinico est une commune italienne, de 31.873 habitants, de la ville métropolitaine de Palerme, en Sicile. C’est située dans le centre-ouest de Palerme, à la frontière avec Trapani, dans l’arrière-pays de la Sicile, à les pentes du mont Gradara, dans la vallée du fleuve Nocella. Elle sort sur une vaste plaine et est bien raccordée par des axes autoroutiers et est pas difficile arriver là du centre de Partinico.
Depuis l’époque de la domination arabe (IX-XI siècle) ils existent encore les antiques toponymes de “Inico” et “Camico” pour la diction “B.RT.NIQ” pour indiquer Partinico, o mieux dit la terre qui avait été de la capital Inico. Grande importance ont les tours qui sont dispersées dans les campagnes de Partinico. La plupart des 26 tours sont déjà disparues ou détruites pour mépris.

Chargement de la carte…

Chargement


Localisation géographique
La commune de Partinico est située dans la partie centre-orientale de la province de Palerme, à la frontière avec celle de Trapani, dans l’arrière-pays de la côte sicilienne, aux pieds du mont Gradara, dans la vallée du fleuve Nocella. Elle se dresse sur une vaste zone plate et bien reliée par une artère autoroutière à laquelle l’on accède facilement à partir du centre de la ville.
Comment arriver
de Palerme
Distance kilométrique
En vol d’oiseau: 22.63 km;
en voiture: 33,4 km; environ 44 min
Indications:
En parcourant l’ A29 - E90 en direction de la SS113, sortir de E90 à a sortie Partinico
depuis Trapani
Distance kilométrique
En vol d’oiseau: 51.06 km;
En voiture : 67,4 km; environ 51 min
Indications:
En parcourant l’autoroute A29/E90 direction Palerme, prendre la sortie Partinico
Communes frontalières de Partinico
Borgetto 2,1 km
Giardinello 5,9 km
Trappeto 7,7 km
Balestrate 9,9 km
Terrasini 11,8 km
Carini 13,5 km
Alcamo (TP) 15,2 km
Monreale 15,3 km
(Distances calculées en vol d’oiseau à partir du centre-ville).
Adresses utiles
Commune
Hôtel de Ville de Partinico Piazza Umberto I
90047 Partinico (PA)
Office du Tourisme
Corso Dei Mille, 252
90047 Partinico (PA) Tél 0039 091 8908505
PRO LOCO Piazza Umberto I Tél 0039 091 8919316
Service Médical d’Urgence
Hôpital: Via Circonvallazione
Tél 0039 091 89 11 138

Service Médical d’Urgence
Via Principe Umberto
Tél 0039 091 891 1176

Taxi
Coop. Trinacria
Tél 0039 091 225455

Coop. Autoradio taxi
Tél 0039 091 513311
Parkings
Hôtel de Ville Partinico
Via Circonvallazione, 186
Gare de Partinico
Piazza Stazione

www.comune.partinico.pa.it
Histoire
Dans les sources les plus anciennes, comme l’Itinerarium Antonini Augusti (Itinéraire romain d’Antonino), elle est citée comme parthenicum, nom dérivant du grec “parthenikós”, ‘virgineo’. Parmi les attestations les plus anciennes, l’on trouve la forme celtique da Edrisi “B.rt.niq” et “B.r.t.niq”, de 1182, correspondant au latin partenici. Son origine antique est prouvée par les pièces archéologiques grecques et romaines de la zone. Les attestations documentées certaines à propos du premier noyau habité, même si exiguës, remontent à la période médiévale, lorsque les Normands arrivèrent au pouvoir. Les événements historiques qui marquèrent l’ancien bourg ne contiennent aucun événement ni page mémorable mais l’on sait qu’au XIIIème siècle le centre habité fut détruit à cause de la guerre qui a éclaté entre les Angevins et les Aragonais. En 1600, le fief fit partie du Domaine Royal Il obtint son autonomie administrative comme Commune au XIXème siècle.
Au XVIIIème siècle arrivèrent les Bourbons et les Autrichiens furent chassés de l’île. L’Abbaye d’Altofonte, “commendataire” depuis le XVème siècle, continua à administrer le territoire de Partinico à l’aide de ses abbés qui cherchèrent à augmenter leurs profits à travers la réévaluation des fiefs donnés en emphytéose et l'introduction de nouvelles taxes sur les fruits, qui en étaient exempts jusque lors. Le 16 mai 1860 la population se rebella victorieusement contre les troupes des Bourbons qui tentaient de piller le village: cet épisode est évoqué comme le Massacre de Partinico.
Elle accueillit Giuseppe Garibaldi durant la marche vers Palerme et dédia ensuite à cet héro des deux mondes une statue située dans l’actuelle Villa Margherita. Partinico est également mentionné pour avoir participé activement aux mouvements des “Faisceaux siciliens des travailleurs” débutés le 9 décembre 1893.
Économie
Partinico est un ancien bourg, célèbre pour son agriculture. En effet, c’est l’un des plus grands producteurs du raisin à moût, de différents légumes, de fruits cultivés dans les grandes serres, d’amandes et d’olives. Le travail du bois et du fer forgé constitue un orgueil de l'artisanat local.
Le secteur économique secondaire est constitué d’entreprises qui agissent dans les secteurs les plus disparates.
Art et monuments
Église Maria SS. Annunziata (Sainte-Mère Église), édifiée entre 1552 et 1570, a recueilli les simulacres de la petite église de San Cristoforo, plus ancienne. Les derniers travaux réalisés dans cette église remontent à 1960, quand la façade principale fut complètement refaite selon projet de l’architecte Antonio Valenti. La Sainte-Mère Église conserve différentes peintures de valeur du XVIème et XVIIème siècle.
Palazzo “Ram” (XVIème siècle)
Palazzo Ram est la ferme la plus antique de Partinico encore existante. Cet édifice fut construit par les Ram (ensuite dans le langage populaire, devint “Ramo”), une famille puissante et noble de la Catalogne, vers la fin du XVIème.
Cantine Royale Bourbonienne
Cette construction extraordinaire, unique en Sicile de part sa typologie et ses caractéristiques, se trouve à la périphérie du village, le long de la route pour San Cipirello. Réfugié de Naples à Palerme, Ferdinand I, roi des Deux Siciles, après avoir acheté les terres entre 1880 et 1882 fit construire la cantine dans la contrée Crocifisso, sous la direction de l’architecte royal Carlo Chenché.
Église de Maria SS. degli Agonizzanti
Cette église, plus connue comme “San Paolino”, doit sa construction, au fond de la rue P.pe Amedeo, au coin de la rue Avellone, à la Congrégation de la Charité née sur l’exemple de la Compagnie de San Girolamo de Palerme, qui avait comme but principal celui de prier pour les âmes des condamnés à mort.
Église de Santa Maria degli Angeli (Sainte-Marie des Anges)
Convent de Partinico, il avait 37 cellules, une luxuriante “romita”, une sépulture souterraine (démolie ou fermée dans les années ‘50 pour donner lieu à la nouvelle Maison Canonique), une série de portraits de frères placés dans les différents couloirs et une riche bibliothèque, qui aujourd’hui fait partie de la Bibliothèque Communale. Aujourd’hui elle est connue comme “Maison de l’enfant” et il est utilisé comme école élémentaire et maternelle.
Réalisé sur un projet de l’architecte Vincenzo Di Stefano de Santa Ninfa, le palchetto (tribune) de la musique a remplacé la vieille scène en bois qui était adossée à l’église de San Leonardo et détruite durant la réfection du Corso dei Mille. Il est depuis toujours utilisé comme podium, sur lequel se produit le groupe musical, pour réjouir les soirées des habitants de Partinico. Pour les manifestations patriotiques et les réunions électorales.

L’église de Saint-Joseph (érigée durant le XVIIème siècle et qui aujourd’hui encore conserve des œuvres baroques) conserve six célèbres tableaux remontant au XVIIème siècle. L’intérieur, à une seule nef, est très sobre mais présente des œuvres d’art d’une certaine portée, commissionnées par Domenico Maddalena à l’un des frères Manno.
Il convient de citer également, parmi les lieux importants:
Le Musée Civique, riche en œuvres d’art et en pièces archéologiques liées à l’histoire de la ville.
Les églises de San Leonardo, Maria SS. del Rosario et del Sacro Cuore.
L’église et couvent du Carmine.
Les sanctuaires de la Madonna del Ponte et del Monte.